Alors comme ça, il paraît que Conakry croule sous ses ordures ?

ordures

Que les papiers gras, les seringues usagées, les tongues démantibulées et consort, sont les invités VIP des plages de la péninsule ?

  empreinte__colo_2
Jamais remarqué,
encore un coup des mauvaises langues.

Qu'il n'y a pas de transports en commun mais une multitude de taxis brinquebalants ?
Qu'une fumée noire s'échappe des épaves en circulation..?

_pave

...et que l'odeur des égouts à l'air libre rendrait asthmatique une flopée de gaillards en treillis ??
Cela dit, tout ça fait aussi des heureux :

charognards

Urk, c'est dégoûtant. Ben oui, parce que moi je suis contre la pollution. Enfin, celle des autres parce que la mienne, je m'y fais très bien. Faut dire qu'elle est bien plus chic !

Alors oui, j'ai osé, je l'ai fait... J'ai calculé mon empreinte écologique,
et ce n'est pas réjouissant.

1/ Se nourrir :

  • Consommer local ? Ok mais s'il n'y a pas de local ici on fait comment ? A l'exception des fruits et légumes et quelques très rares produits guinéens manufacturés, on ne peut que consommer "container d'importation". Même les oignons, les pommes ou le riz viennent d'autres latitudes.
  • Les cultures se font à hautes doses de produits chimiques, pour que ça pousse vite et sans maladie. Pas de Bio à l'horizon, sauf peut-être dans les congélateurs du Leader Price - Bio mais pas franchement écolo.
  • L'eau du robinet n'étant pas potable, c'est l'eau en bouteille qui est sur la table (quand elle n'a pas une odeur d'oeuf pourri, comme de bien entendu !).

2/ Habiter :

  • Lors des coupures de courant, le bâtiment est alimenté au gasoil. Le groupe électrogène a la taille d'un trente tonnes, il fait le même bruit aussi.
  • L'air conditionné fonctionne dès que l'on a de l'électricité... et il arrive que les dents claquent. Mmmh... peut mieux faire il est vrai.

3/ Bouger :

  • Ma voiture est un 4x4. Pour pouvoir faire de la piste, pour être en hauteur par rapport aux taxis en cas d'accident, pour supporter les innombrables trous sur les routes dans Conakry et ailleurs.
  • Je l'utilise même pour faire 200 mètres. En cas d'accident grave, pas moyen de se faire soigner ici.

4/ Consommer :

  • Le tri sélectif est fait directement dans les poubelles pour la récupération.

empreinte_bilan

Pas glop.
Le métro, le Biocoop, le ménage aux vinaigre blanc et aux huiles essentielles,
c'est bel et bien de l'histoire ancienne.

Mais en fait, l'écologie c'est un truc de pays riche ?

i_love