«Vous allez m'excuser très fort...
Ça commence souvent comme ça.

La suite de la phrase, qui expliquera l'absence de celui ou celle que vous attendez depuis déjà deux bonnes heures, sera probablement peut-être un gros bobard. Mais ce n'est pas grave, comme on le sait à l'avance on fera semblant de s'étonner en écoutant le mot d'excuse choisi pour l'occasion. Il est passé de bouche en bouche, est usé jusqu'à la corde, mais on l'utilise encore. Et alors ? Les meilleures soupes ne se font-elles pas dans les vieux pots ?

Ces excuses toutes faites donnent un aperçu asez précis des problèmes quotidiens rencontrés à Conakry : santé, mortalité, déplacements, tout y est. Hé oui, l'intérêt de l'excuse bidon c'est bien sûr qu'elle est invérifiable. Et parfois c'est tant mieux...

Mots_d_excuses_1
Bon appétit si vous êtes à table.

Un carambolage meurtrier a fait la Une du journal ce matin ? Il est dans toutes les bouches et la nouvelle se propage sur les ondes ? Plus contextuelle que l'annonce "J'ai un décès" utilisée à toutes les sauces, cet accident est à saisir sur-le-champ, ce serait trop bête de s'en priver.

Mots_d_excuses_2
Bon à savoir : un père peut mourir plusieurs fois. C'est très pratique.

Si aucun événement marquant ne donne d'occasion à saisir, on peut se lamenter de la survenue inopinée d'une crise de palu au milieu de la nuit. Sinon, les problèmes de santé de la famille restent des alibis de choix.

Mots_d_excuses_3

Et puis il y a l'excuse-type, celle qui est prononcée quelque soit le climat, la santé des proches, le contexte politique. C'est la meilleure, la préférée, quasi emblématique de la vie à Conakry. Elle est digne de celui qui a inventé l'appareil à courber les bananes : infaillible.

Mots_d_excuses_4

Et l'excuse ultime, celle que l'on entend tôt ou tard en Guinée, indémodable, utilisée dès que la situation nécessite une réponse rapide, laissant pantois et désarmé l'interlocuteur le plus aguerri. C'est de l'artillerie lourde. C'est plus qu'une excuse, c'est une formule d'adieu, votre rendez-vous ne sera sans doute jamais remis à plus tard. J'en ai déjà parlé, c'est... c'est.....

Mots_d_excuses_6
Bravo, tu suis au fond à gauche !

Aaah... le village... cette contrée lointaine, cette oasis introuvable par un foté, un porto et un toubabou réunis... atteint à l'issue d'un voyage long et éprouvant... pannes en tout genre... rencontres de grand chemin... oiseaux de mauvais augure... accidents de la route... invisibles retords... pas sûr d'arriver vivant... On ne dit pas "Je pars en vacances" mais "Je voyage" : c'est l'aventure, on ne sait pas ce qui peut advenir.

Alors l'excuse est toute trouvée. Je voyage, inutile de chercher à prendre de mes nouvelles. Tu l'as compris, partir c'est mourir un peu.

«Vous allez m'excuser très f...

Tûûûûûût ! Tûûûûûût !Tûûûûûût !

Mots_d_excuses_7

Oh ben flûte, y'a plus de réseau. C'est ballot.

Leopardskin