Quatre ans.

Et puis ça y est, on s'en va.
On laisse derrière nous la terre rouge, la poussière, les bouteilles de Guiluxe,
Les Blancs élimés, les âmes errantes, les zinzins, les alcoolos, les businessmen, les causes perdues...
Notre bonne vieille 4x4, les camions à trois roues, les taxis et les chauffards, occasions Bruxelles ou France au-revoir.
On n'oubliera pas les Maîtres tôliers, peintriers et autres frigoristes.

On quitte les îles, les piscines, le jardin du 2 octobre,
Tout ça, c'est fini.
Salut les moutons, les poules, les pintades et tout le reste de la basse-cour,
Adieu le Chakawaka, Litou, L'Istanbul, L'Avenue, Le Patio, le 3615...
Les seringues dans le sable, les sachets de Coyah.

Ciao les sonos tonitruantes, les mamayas, les routes barrées pour faire la fête, pour faire la guerre.
Barrages nocturnes, képis, matraques et prix de l'eau... salut !

On laisse les pluies diluviennes, les eaux qui montent, la mer agitée, les piroguiers qui ne savent pas nager.
Bonne suite à vous, chiens errants, éclopés, albinos, triplées, bana-bana !

Bissap, pain de singe, kinkéliba, alloko, attiéké, konkoué, riz gras, malégatos, biscrèm et autres douceurs, sempiternelles brochettes de capitaine avec frites, adieu !

Salut les Tanties, Tontons et Mamans universelles... Bazins riches et wax multicolores, ce fut un plaisir.

Portez vous bien, vous les Baldé, Barry, Camara, Sylla, Condé, Diallo, Cissé, Koivogui, Conté, Sissoko, Keita, Bah, Kaba, Mara et toutes les familles de Guinée.

Bye bye les amis, on se revoit quelque part dans quelque temps !

Bien des choses à vous tous.

Bye bye 3


Le léopard ne se déplace pas sans ses taches, 2010-2014.