Maquis, restaurant ou boui-boui c'est comme on veut : les lieux où casser la croûte ne manquent pas à Conakry. Dans cette abondance, partons en balade gourmande !

Pour se mettre en appétit, rien de tel qu'une bonne "salade broyage". Une entrée qui égayera vos papilles.

DSC01170

Envie de poulet ? Ça tombe bien, c'est à la carte. On a le choix entre le poulet "de osseux*" ou alors les "sels du poulet**". Le train de vie décolle, c'est carrément Byzance.

DSC01168
Bien entendu, vous avez reconnu *le poulet désossé et **les ailes de poulet.

Pour le tea-time, outre d'attrayantes brochettes de coeur ou de foie, le chef vous propose une petite soupe de tripes. Frais et léger, un en-cas qui donne du pep's à votre après-midi.

DSC00476

Attention, ce qui suit est un MLNI, Menu Libanais Non Identifié. C'est simple, à mi-chemin entre la carte au trésor et la pierre de Rosette, on n'y comprend strictement rien.

DSCN3741
Vous reprendrez bien un peu de pâte de farine ?

Nous aurions tort d'oublier les cartes foisonnantes sur lesquelles figurent une variété inhabituelle de plats. En réalité au Kassiabounyi Plus, c'est riz gras tous les jours. Jamais vu l'ombre d'un "petit poid" ou d'un "hambourguer", ça non, jamais.

DSC00846

- Tantie, "spaguettie" y'en a ?
- A l'heure, là, ça manque
- Sauce feuille y'en a ?
- Hé Madame, y'en a pas !
- Y'a quoi alors ?
- Bon...
(minute de réflexion) y'a riz gras.
- C'est prêt ?
- C'est pas prêt d'abord.

Ok, je capitule.


avec_ou_sans