Quelle drôle d'idée ! Pourtant on en a vu défiler des villages sur la route, alors pourquoi celui-là ? Eh bien ça sera à quelques kilomètres de Conakry que nous prendrons une bifurcation... à gauche tiens.

On s'enfonce dans les terres, toutes mains agrippées aux sièges, poignées, portières du 4x4, qui dans sa folle chevauchée se transforme en tape-cul et tape-tête. Oui, ça fait mal.

Etrange... nous demandons notre route et on nous répond unanimement "Il faut aller jusqu'à Friguiagbé-Gare !"

..."Gare" ??

Une gare au milieu de nulle part ?... mais qu'est-ce que c'est qu'ce Bin's ?!

DSCN2893

Certes, on est à la campagne à Friguiagbé-Gare. Pas l'ombre de la fureur que j'avais fantasmée à l'évocation de la bourgade. Pourtant, à écouter ses habitants, cette frénésie marchande, multicolore, bruyante et métissée est comme imprimée dans les esprits de chacun. On nous parle des plantations luxuriantes de bananes, de pastèques, d'ananas comme si l'on s'apprêtait à en faire la cueillette... et clou d'un spectacle sur lequel les rideaux se sont fermés depuis bien longtemps : les rails, qui jadis faisaient de ce petit coin de campagne l'un des noeuds incontournables du commerce de la Guinée maritime.

Euh, mais les rails dont on nous parle, ils sont où au juste ?

DSCN2911

La gare a donc bien existé à l'époque coloniale, construite sur le modèle des petites stations de province françaises. De mémoire d'homme et avec un accent mélancolique, on nous dit que les rails ont été ôtés du sol "au temps de Lansana Conté".

DSCN2904 DSCN2906

- Sur la route que vous avez empruntée, on ne pouvait même pas avancer tellement il y avait de monde ! C'était plein plein plein de gens qui venaient ici pour creuser les diamants.

- Vous avez connu cette époque ?

- Bon... non. Mais c'est ça qu'on dit quand même.

DSCN2905 DSCN2907

De cette effervescence passée subsistent des ruines et d'autres beaux restes comme ce bureau de poste devenu dispensaire (Bien entendu, sans médicaments ni soignants "on attend que le ministère envoie les produits !")

DSCN2902

Friguiagbé-Gare sans gare a perdu de son attractivité.

Plus personne n'aurait l'idée de venir creuser le sol dans les environs, autant jouer de la pelleteuse à Banankoro ou Kérouané. Ici, c'est artisanal, voire ruineux nous laisse entendre Monsieur Sékouba, le premier diamantaire du coin (autoproclamé :)

DSCN2925

Les hommes creusent comme des forçats jusqu'à atteindre une couche suffisamment profonde dans laquelle des diamants pourraient reposer depuis des milliers d'années. La pompe motorisée sert à l'extraction de l'eau qui arrive en surface.

De gauche à droite :
une mine en cours de forage - une ancienne mine abandonnée et gorgée d'eau

DSCN2921 DSCN2912

Nous n'y verrons pas l'ombre d'un diamant.

DSCN2928

Friguiagbé et tes souvenirs, adieu monde perdu !

L_opardskin